L’objectif essentiel de ce barème de cotation des écarts est de définir les non-conformités majeures, c’est-à-dire les écarts considérés comme inacceptables.
Rappelons que le constat d’une seule non-conformité majeure lors de l’audit de labellisation empêche la décision de labellisation.
L’évaluation des non-conformités mineures est laissée à l’appréciation des auditeurs et du comité de labellisation.

Ce barème de cotation des écarts doit aider :

  • l’auditeur à qualifier les constats qu’il fait lors de son audit
  • l’auditeur à rédiger son rapport d’audit
  • le comité de labellisation de l’association Labelix à statuer sur l’octroi du label.