Vers une certification de prestations et services

Encore une fois, cet éditorial coïncide avec le vote du PLFSS qui traditionnellement propose une baisse de nomenclature pour les biologistes et les médecins radiologues.
L’accroissement des dépenses de l’imagerie médicale, même basée sur des progrès techniques utiles et nécessaires à nos patients, incitent les tutelles à poursuivre les ponctions régulières sur nos revenus, ce qui représenterait “un encouragement aux restructurations”.

Télécharger au format PDF

Recevez la Lettre Labelix par e-Mail

Inscription réussie !

Merci et à bientôt